Les régulateurs européens veulent abandonner les lois sur les contrats intelligents qui tueraient DeFi

Points clés:

  • Les législateurs européens sont enclins à revoir le langage du Data Act, qui restreint l'utilisation de contrats intelligents dans les protocoles DeFi.
  • Les partisans de DeFi ont demandé aux politiciens de répondre aux inquiétudes concernant la propagation de la loi sur les données à d’autres projets de blockchain.
  • L’industrie de la cryptographie pousse le dernier cycle de discussions avec les institutions européennes.
Les autorités européennes ont travaillé à l'adoption de réglementations pour l'économie cryptographique dans son ensemble, et le secteur européen de la blockchain se prépare maintenant à faire un dernier effort pour éviter qu'une législation qui tuerait les contrats intelligents qui sous-tendent les protocoles de finance décentralisée (DeFi) ne devienne une loi.
Les régulateurs européens veulent abandonner les lois sur les contrats intelligents qui tueraient DeFi

Le Data Act, qui devrait être finalisé d'ici fin juin, vise à contrôler les données transférées entre les appareils intelligents dans les réseaux de l'Internet des objets.

Le secteur financier décentralisé s'inquiète du fait que les documents juridiques, qui incluent un élément consacré à la réglementation des contrats intelligents, n'en identifient pas clairement la portée.

Les partisans de DeFi, tels que l'Initiative européenne sur la cryptographie, ont exhorté les législateurs à répondre aux préoccupations concernant l'impact potentiel de la loi sur les données sur d'autres projets de blockchain. Selon la European Crypto Initiative, un tel débordement pourrait éventuellement détruire DeFi. Marina Markezic, directrice exécutive de la European Crypto Initiative, dit Nouvelles DL:

"Le pire des scénarios est de savoir si nous serions même en mesure d'utiliser des chaînes de blocs publiques pour utiliser des contrats intelligents tout en respectant les exigences de la loi sur les données."

L’organisation professionnelle a fait valoir dans un document politique distribué à plus de 100 décideurs que l’Europe ne devrait pas se tirer une balle dans le pied en nuisant involontairement à l’innovation et au progrès technique dans le secteur plus vaste de la blockchain.

Selon des sources proches des événements, les législateurs européens tentent d'encourager le recours aux contrats intelligents via le Data Act plutôt que de contrôler la technologie du grand livre. Les législateurs pourraient répondre aux inquiétudes de l’industrie concernant les discussions à venir la semaine prochaine.

L'article 30, qui couvre les normes critiques pour les contrats intelligents pour l'échange de données, a tiré la sonnette d'alarme pour le secteur. La législation, si elle est approuvée, exigerait que les contrats intelligents soient rédigés de manière à pouvoir être annulés ou interrompus. Les législateurs devraient établir quand une telle action serait autorisée.

Selon la loi, les contrats intelligents devraient également être sécurisés par des mesures strictes de contrôle d’accès au niveau de la gouvernance et des contrats intelligents.

Néanmoins, un représentant de la Commission européenne a déclaré que le point litigieux sur la réglementation des contrats intelligents est technologiquement neutre.

Les trois institutions européennes à la tête des discussions ont chacune défini leur propre position sur le Data Act dans les dernières étapes du processus législatif. Le 14 mars, le Parlement européen a voté l'approbation de son texte. Les régulateurs doivent maintenant établir un accord politique final avec le Conseil européen et la Commission lors de ce que l'on appelle les trilogues. Le problème lié au langage du Data Act sera abordé lors de la prochaine réunion du trilogue du 23 mai.

Avertissement: Les informations sur ce site Web sont fournies à titre de commentaire général du marché et ne constituent pas un conseil en investissement. Nous vous encourageons à faire vos recherches avant d'investir.

Rejoignez-nous pour suivre l'actualité : https://linktr.ee/coincu

Harold

Coincu Actualité

Les régulateurs européens veulent abandonner les lois sur les contrats intelligents qui tueraient DeFi

Points clés:

  • Les législateurs européens sont enclins à revoir le langage du Data Act, qui restreint l'utilisation de contrats intelligents dans les protocoles DeFi.
  • Les partisans de DeFi ont demandé aux politiciens de répondre aux inquiétudes concernant la propagation de la loi sur les données à d’autres projets de blockchain.
  • L’industrie de la cryptographie pousse le dernier cycle de discussions avec les institutions européennes.
Les autorités européennes ont travaillé à l'adoption de réglementations pour l'économie cryptographique dans son ensemble, et le secteur européen de la blockchain se prépare maintenant à faire un dernier effort pour éviter qu'une législation qui tuerait les contrats intelligents qui sous-tendent les protocoles de finance décentralisée (DeFi) ne devienne une loi.
Les régulateurs européens veulent abandonner les lois sur les contrats intelligents qui tueraient DeFi

Le Data Act, qui devrait être finalisé d'ici fin juin, vise à contrôler les données transférées entre les appareils intelligents dans les réseaux de l'Internet des objets.

Le secteur financier décentralisé s'inquiète du fait que les documents juridiques, qui incluent un élément consacré à la réglementation des contrats intelligents, n'en identifient pas clairement la portée.

Les partisans de DeFi, tels que l'Initiative européenne sur la cryptographie, ont exhorté les législateurs à répondre aux préoccupations concernant l'impact potentiel de la loi sur les données sur d'autres projets de blockchain. Selon la European Crypto Initiative, un tel débordement pourrait éventuellement détruire DeFi. Marina Markezic, directrice exécutive de la European Crypto Initiative, dit Nouvelles DL:

"Le pire des scénarios est de savoir si nous serions même en mesure d'utiliser des chaînes de blocs publiques pour utiliser des contrats intelligents tout en respectant les exigences de la loi sur les données."

L’organisation professionnelle a fait valoir dans un document politique distribué à plus de 100 décideurs que l’Europe ne devrait pas se tirer une balle dans le pied en nuisant involontairement à l’innovation et au progrès technique dans le secteur plus vaste de la blockchain.

Selon des sources proches des événements, les législateurs européens tentent d'encourager le recours aux contrats intelligents via le Data Act plutôt que de contrôler la technologie du grand livre. Les législateurs pourraient répondre aux inquiétudes de l’industrie concernant les discussions à venir la semaine prochaine.

L'article 30, qui couvre les normes critiques pour les contrats intelligents pour l'échange de données, a tiré la sonnette d'alarme pour le secteur. La législation, si elle est approuvée, exigerait que les contrats intelligents soient rédigés de manière à pouvoir être annulés ou interrompus. Les législateurs devraient établir quand une telle action serait autorisée.

Selon la loi, les contrats intelligents devraient également être sécurisés par des mesures strictes de contrôle d’accès au niveau de la gouvernance et des contrats intelligents.

Néanmoins, un représentant de la Commission européenne a déclaré que le point litigieux sur la réglementation des contrats intelligents est technologiquement neutre.

Les trois institutions européennes à la tête des discussions ont chacune défini leur propre position sur le Data Act dans les dernières étapes du processus législatif. Le 14 mars, le Parlement européen a voté l'approbation de son texte. Les régulateurs doivent maintenant établir un accord politique final avec le Conseil européen et la Commission lors de ce que l'on appelle les trilogues. Le problème lié au langage du Data Act sera abordé lors de la prochaine réunion du trilogue du 23 mai.

Avertissement: Les informations sur ce site Web sont fournies à titre de commentaire général du marché et ne constituent pas un conseil en investissement. Nous vous encourageons à faire vos recherches avant d'investir.

Rejoignez-nous pour suivre l'actualité : https://linktr.ee/coincu

Harold

Coincu Actualité

Visité 51 fois, 1 visite(s) aujourd'hui