La pénalité financière de Binance au Canada s'élève à 4.3 millions de dollars pour les opérations non enregistrées

Points clés:

  • Les régulateurs canadiens ont infligé une amende de 4.3 millions de dollars à Binance pour ne pas s'être enregistré en tant qu'entreprise de services monétaires étrangères et avoir déclaré d'importantes transactions de crypto-monnaie.
  • La sanction financière de Binance intervient au milieu d'une série de contestations judiciaires pour Binance, notamment une amende de 4.3 milliards de dollars aux États-Unis et la peine de prison de l'ancien PDG Changpeng Zhao.
  • Binance fait l'objet d'un examen réglementaire à l'échelle mondiale et a cessé ses activités au Canada, tandis que des batailles juridiques sont en cours au Nigeria concernant des allégations de blanchiment d'argent.
Les régulateurs canadiens ont imposé une amende de 6 millions de dollars canadiens (4.3 millions de dollars) à Binance, la plus grande bourse de crypto-monnaie au monde, alléguant deux violations distinctes de la réglementation financière.
La pénalité financière de Binance au Canada s'élève à 4.3 millions de dollars pour les opérations non enregistrées
La pénalité financière de Binance au Canada s'élève à 4.3 millions de dollars pour les opérations non enregistrées 2

La pénalité financière de Binance au Canada s'accompagne d'autres défis

Selon le Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE), Binance manqué de s'enregistrer en tant qu'entreprise de services monétaires étrangères malgré de multiples opportunités et a négligé de déclarer les transactions en monnaie virtuelle dépassant 10,000 2021 $ CA. Entre juin 2023 et juillet 5,902, Binance aurait omis de déclarer 10,000 XNUMX transactions cryptographiques supérieures à XNUMX XNUMX $, ainsi que les informations de connaissance de votre client (KYC) associées.

Ces violations ont été découvertes à l’aide des outils d’exploration de blockchain. Cette sanction financière de Binance suit de près son accord de payer aux régulateurs américains une amende de 4.3 milliards de dollars pour violation des lois anti-blanchiment d'argent et de l'ancien PDG. Changpeng "CZ" Zhaoaux États-Unis, la peine de quatre mois de prison pour mesures KYC/AML inadéquates.

Binance affronte les défis réglementaires dans le monde entier

L'année dernière, Binance cessation des opérations au Canada, citant des défis réglementaires. La bourse fait l'objet d'un examen minutieux de la part de divers régulateurs du monde entier, notamment de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis. Binance avait précédemment plaidé coupable d'avoir violé les lois américaines anti-blanchiment d'argent et accepté de payer une lourde amende. En plus, Binance est impliqué dans des batailles juridiques en Nigéria, où il fait face à des accusations de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale.

La pénalité financière imposée par CANAFE à Binance fait partie de CanadaLes efforts du gouvernement pour faire respecter la réglementation financière. Notamment, la Banque Toronto-Dominion a récemment dû faire face à une pénalité de 9.19 millions de dollars canadiens pour manquements à la conformité liés à la surveillance et à la déclaration de soupçons de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme.

En vertu de la Loi sur les produits de la criminalité et le financement du terrorisme du Canada, les sanctions administratives visent à encourager les entreprises à améliorer leur conformité plutôt que des mesures punitives.

La pénalité financière de Binance au Canada s'élève à 4.3 millions de dollars pour les opérations non enregistrées

Points clés:

  • Les régulateurs canadiens ont infligé une amende de 4.3 millions de dollars à Binance pour ne pas s'être enregistré en tant qu'entreprise de services monétaires étrangères et avoir déclaré d'importantes transactions de crypto-monnaie.
  • La sanction financière de Binance intervient au milieu d'une série de contestations judiciaires pour Binance, notamment une amende de 4.3 milliards de dollars aux États-Unis et la peine de prison de l'ancien PDG Changpeng Zhao.
  • Binance fait l'objet d'un examen réglementaire à l'échelle mondiale et a cessé ses activités au Canada, tandis que des batailles juridiques sont en cours au Nigeria concernant des allégations de blanchiment d'argent.
Les régulateurs canadiens ont imposé une amende de 6 millions de dollars canadiens (4.3 millions de dollars) à Binance, la plus grande bourse de crypto-monnaie au monde, alléguant deux violations distinctes de la réglementation financière.
La pénalité financière de Binance au Canada s'élève à 4.3 millions de dollars pour les opérations non enregistrées
La pénalité financière de Binance au Canada s'élève à 4.3 millions de dollars pour les opérations non enregistrées 4

La pénalité financière de Binance au Canada s'accompagne d'autres défis

Selon le Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE), Binance manqué de s'enregistrer en tant qu'entreprise de services monétaires étrangères malgré de multiples opportunités et a négligé de déclarer les transactions en monnaie virtuelle dépassant 10,000 2021 $ CA. Entre juin 2023 et juillet 5,902, Binance aurait omis de déclarer 10,000 XNUMX transactions cryptographiques supérieures à XNUMX XNUMX $, ainsi que les informations de connaissance de votre client (KYC) associées.

Ces violations ont été découvertes à l’aide des outils d’exploration de blockchain. Cette sanction financière de Binance suit de près son accord de payer aux régulateurs américains une amende de 4.3 milliards de dollars pour violation des lois anti-blanchiment d'argent et de l'ancien PDG. Changpeng "CZ" Zhaoaux États-Unis, la peine de quatre mois de prison pour mesures KYC/AML inadéquates.

Binance affronte les défis réglementaires dans le monde entier

L'année dernière, Binance cessation des opérations au Canada, citant des défis réglementaires. La bourse fait l'objet d'un examen minutieux de la part de divers régulateurs du monde entier, notamment de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis. Binance avait précédemment plaidé coupable d'avoir violé les lois américaines anti-blanchiment d'argent et accepté de payer une lourde amende. En plus, Binance est impliqué dans des batailles juridiques en Nigéria, où il fait face à des accusations de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale.

La pénalité financière imposée par CANAFE à Binance fait partie de CanadaLes efforts du gouvernement pour faire respecter la réglementation financière. Notamment, la Banque Toronto-Dominion a récemment dû faire face à une pénalité de 9.19 millions de dollars canadiens pour manquements à la conformité liés à la surveillance et à la déclaration de soupçons de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme.

En vertu de la Loi sur les produits de la criminalité et le financement du terrorisme du Canada, les sanctions administratives visent à encourager les entreprises à améliorer leur conformité plutôt que des mesures punitives.

Visité 135 fois, 1 visite(s) aujourd'hui