L'IPC américain d'avril montre une légère baisse, les traders s'attendent à des baisses de taux de la Fed

Points clés:

  • Le taux de l'IPC non désaisonnalisé d'avril s'est établi à 3.4 %, correspondant aux attentes, avec une légère baisse par rapport aux 3.5 % du mois précédent. L'IPC de base a également connu une baisse à 3.6 %.
  • Les traders parient sur d'éventuelles réductions des taux d'intérêt de la part de la Réserve fédérale en septembre et décembre, portées par les données légèrement inférieures de l'IPC, signalant une décision visant à stimuler l'activité économique.
  • La baisse mensuelle de l'IPC sous-jacent en avril, la plus faible depuis décembre, suggère un apaisement des pressions inflationnistes, ce qui a un impact sur le sentiment du marché et soulève des questions sur les politiques économiques futures.
Les dernières données de l'IPC américain d'avril ont été publiées par le gouvernement, révélant de légères fluctuations qui influencent déjà le sentiment du marché et les spéculations sur les actions futures de la Réserve fédérale.
L'IPC américain d'avril montre une légère baisse, les traders s'attendent à des baisses de taux de la Fed

En avril, le taux annuel non désaisonnalisé de l'IPC américain s'est établi à 3.4 %, reflétant les attentes fixées par les économistes. Cependant, cela a marqué un légère baisse par rapport à la valeur précédente de 3.5%. De même, le taux annuel de l'IPC de base non désaisonnalisé des États-Unis pour avril a été annoncé à 3.6%, conforme aux attentes de 3.6%, mais inférieur au taux précédent de 3.8%.

En savoir plus: Le cours de l’action GameStop augmente alors que la frénésie des actions Meme revient : rapport

Chiffres de l'IPC d'avril et impact sur le marché

L'IPC américain d'avril montre une légère baisse, les traders s'attendent à des baisses de taux de la Fed

En approfondissant les données mensuelles, l'IPC de base, qui exclut les prix volatils des aliments et de l'énergie, a connu une baisse de 0.3 % en avril par rapport au mois précédent. Il s'agit du taux mensuel le plus bas depuis décembre, ce qui laisse entrevoir un éventuel apaisement des pressions inflationnistes.

Les implications de ces données sont déjà se répercutant sur les marchés financiers. Les traders ont réagi en renforçant leurs paris sur les actions futures de la Réserve fédérale. Alors que les chiffres de l'IPC américain d'avril sont légèrement inférieurs aux prévisions, les spéculations vont bon train selon lesquelles la Fed pourrait envisager de réduire ses taux d'intérêt en septembre et décembre. Des taux d’intérêt plus bas pourraient stimuler les emprunts et les dépenses, stimulant ainsi l’activité économique, mais ils comportent également le risque d’exacerber les pressions inflationnistes.

Ces spéculations sont susceptibles de changer en fonction de divers indicateurs économiques et décisions politiques. Le réserve fédérale surveille de près les tendances de l’inflation ainsi que d’autres facteurs tels que les chiffres de l’emploi et la croissance du PIB avant de prendre des décisions concernant les taux d’intérêt.

AVIS DE NON-RESPONSABILITE: Les informations contenues sur ce site Web sont fournies à titre de commentaire général du marché et ne constituent pas un conseil en investissement. Nous vous encourageons à faire vos propres recherches avant d’investir.

L'IPC américain d'avril montre une légère baisse, les traders s'attendent à des baisses de taux de la Fed

Points clés:

  • Le taux de l'IPC non désaisonnalisé d'avril s'est établi à 3.4 %, correspondant aux attentes, avec une légère baisse par rapport aux 3.5 % du mois précédent. L'IPC de base a également connu une baisse à 3.6 %.
  • Les traders parient sur d'éventuelles réductions des taux d'intérêt de la part de la Réserve fédérale en septembre et décembre, portées par les données légèrement inférieures de l'IPC, signalant une décision visant à stimuler l'activité économique.
  • La baisse mensuelle de l'IPC sous-jacent en avril, la plus faible depuis décembre, suggère un apaisement des pressions inflationnistes, ce qui a un impact sur le sentiment du marché et soulève des questions sur les politiques économiques futures.
Les dernières données de l'IPC américain d'avril ont été publiées par le gouvernement, révélant de légères fluctuations qui influencent déjà le sentiment du marché et les spéculations sur les actions futures de la Réserve fédérale.
L'IPC américain d'avril montre une légère baisse, les traders s'attendent à des baisses de taux de la Fed

En avril, le taux annuel non désaisonnalisé de l'IPC américain s'est établi à 3.4 %, reflétant les attentes fixées par les économistes. Cependant, cela a marqué un légère baisse par rapport à la valeur précédente de 3.5%. De même, le taux annuel de l'IPC de base non désaisonnalisé des États-Unis pour avril a été annoncé à 3.6%, conforme aux attentes de 3.6%, mais inférieur au taux précédent de 3.8%.

En savoir plus: Le cours de l’action GameStop augmente alors que la frénésie des actions Meme revient : rapport

Chiffres de l'IPC d'avril et impact sur le marché

L'IPC américain d'avril montre une légère baisse, les traders s'attendent à des baisses de taux de la Fed

En approfondissant les données mensuelles, l'IPC de base, qui exclut les prix volatils des aliments et de l'énergie, a connu une baisse de 0.3 % en avril par rapport au mois précédent. Il s'agit du taux mensuel le plus bas depuis décembre, ce qui laisse entrevoir un éventuel apaisement des pressions inflationnistes.

Les implications de ces données sont déjà se répercutant sur les marchés financiers. Les traders ont réagi en renforçant leurs paris sur les actions futures de la Réserve fédérale. Alors que les chiffres de l'IPC américain d'avril sont légèrement inférieurs aux prévisions, les spéculations vont bon train selon lesquelles la Fed pourrait envisager de réduire ses taux d'intérêt en septembre et décembre. Des taux d’intérêt plus bas pourraient stimuler les emprunts et les dépenses, stimulant ainsi l’activité économique, mais ils comportent également le risque d’exacerber les pressions inflationnistes.

Ces spéculations sont susceptibles de changer en fonction de divers indicateurs économiques et décisions politiques. Le réserve fédérale surveille de près les tendances de l’inflation ainsi que d’autres facteurs tels que les chiffres de l’emploi et la croissance du PIB avant de prendre des décisions concernant les taux d’intérêt.

AVIS DE NON-RESPONSABILITE: Les informations contenues sur ce site Web sont fournies à titre de commentaire général du marché et ne constituent pas un conseil en investissement. Nous vous encourageons à faire vos propres recherches avant d’investir.
Visité 1,448 fois, 1 visite(s) aujourd'hui