L’affaire DEBT Box devient désormais de plus en plus compliquée avec les dissimulations de la SEC

Points clés:

  • La Cedar Innovation Foundation a déposé une demande FOIA pour des communications auprès de la SEC concernant l'affaire DEBT Box, invoquant des préoccupations concernant la transparence.
  • Deux avocats de la SEC ont démissionné à la suite des critiques d'un juge fédéral concernant la manière dont la SEC avait traité l'affaire DEBT Box, notamment des allégations d'abus de pouvoir.
La Cedar Innovation Foundation (CIF), une organisation à but non lucratif dédiée à l'éducation aux crypto-monnaies, a initié une demande de la Freedom of Information Act (FOIA) pour les communications détaillées entre le président de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, Gary Gensler, et le directeur de l'application, Gurbir Grewal, dans l'affaire DEBT Box.
L’affaire DEBT Box devient désormais de plus en plus compliquée avec les dissimulations de la SEC
L'affaire DEBT Box devient désormais plus compliquée avec les dissimulations de la SEC 2

Les avocats se retirent au milieu d’un contrecoup dans l’affaire DEBT Box

Cette décision fait suite à développements significatifs au sein de la SEC, y compris la démission de deux avocats, Michael Welsh et Joseph Watkins, à la suite de la réprimande d'un juge fédéral à l'encontre de la SEC pour abus de pouvoir présumé dans une affaire de cryptographie. Welsh et Watkins étaient les principaux avocats dans l'affaire de la SEC contre Digital Licensing Inc., connue sous le nom de DEBT Box.

Josh Vlasto, porte-parole du CIF, a souligné l'importance de la transparence, suggérant que ces démissions pourraient masquer des problèmes plus profonds au sein de la SEC.

Le juge réprimande la SEC dans l’affaire DEBT Box

En juillet, le SEC a accusé DEBT Box et ses dirigeants d'avoir fraudé des investisseurs de 49 millions de dollars. Cependant, le juge Robert Shelby a annulé le gel des avoirs, citant des « déclarations matériellement fausses et trompeuses » de la SEC, et a ordonné à l'agence de payer une partie des honoraires d'avocat de DEBT Box.

Shelby a spécifiquement critiqué les arguments avancés par Welsh et les preuves fournies par Watkins, indiquant un échec dans le cas de la SEC. Welsh avait affirmé à tort que Boîte DETTE déplaçait des actifs à l’étranger, ce que le tribunal a jugé faux.

En réponse, le chef de l'application de la SEC, Gurbir Grewal, s'est excusé pour la conduite du département, annonçant la nomination de nouveaux avocats et une formation obligatoire pour le personnel chargé de l'application de la loi.

Les avocats de DEBT Box ont demandé à la SEC de payer plus de 1.5 million de dollars d'honoraires et de coûts liés à l'affaire. À mesure que la situation évolue, l'examen minutieux de la manière dont la SEC a traité l'affaire DEBT Box s'intensifie, soulignant la nécessité de responsabilité et de transparence au sein de l'organisme de réglementation.

L’affaire DEBT Box devient désormais de plus en plus compliquée avec les dissimulations de la SEC

Points clés:

  • La Cedar Innovation Foundation a déposé une demande FOIA pour des communications auprès de la SEC concernant l'affaire DEBT Box, invoquant des préoccupations concernant la transparence.
  • Deux avocats de la SEC ont démissionné à la suite des critiques d'un juge fédéral concernant la manière dont la SEC avait traité l'affaire DEBT Box, notamment des allégations d'abus de pouvoir.
La Cedar Innovation Foundation (CIF), une organisation à but non lucratif dédiée à l'éducation aux crypto-monnaies, a initié une demande de la Freedom of Information Act (FOIA) pour les communications détaillées entre le président de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, Gary Gensler, et le directeur de l'application, Gurbir Grewal, dans l'affaire DEBT Box.
L’affaire DEBT Box devient désormais de plus en plus compliquée avec les dissimulations de la SEC
L'affaire DEBT Box devient désormais plus compliquée avec les dissimulations de la SEC 4

Les avocats se retirent au milieu d’un contrecoup dans l’affaire DEBT Box

Cette décision fait suite à développements significatifs au sein de la SEC, y compris la démission de deux avocats, Michael Welsh et Joseph Watkins, à la suite de la réprimande d'un juge fédéral à l'encontre de la SEC pour abus de pouvoir présumé dans une affaire de cryptographie. Welsh et Watkins étaient les principaux avocats dans l'affaire de la SEC contre Digital Licensing Inc., connue sous le nom de DEBT Box.

Josh Vlasto, porte-parole du CIF, a souligné l'importance de la transparence, suggérant que ces démissions pourraient masquer des problèmes plus profonds au sein de la SEC.

Le juge réprimande la SEC dans l’affaire DEBT Box

En juillet, le SEC a accusé DEBT Box et ses dirigeants d'avoir fraudé des investisseurs de 49 millions de dollars. Cependant, le juge Robert Shelby a annulé le gel des avoirs, citant des « déclarations matériellement fausses et trompeuses » de la SEC, et a ordonné à l'agence de payer une partie des honoraires d'avocat de DEBT Box.

Shelby a spécifiquement critiqué les arguments avancés par Welsh et les preuves fournies par Watkins, indiquant un échec dans le cas de la SEC. Welsh avait affirmé à tort que Boîte DETTE déplaçait des actifs à l’étranger, ce que le tribunal a jugé faux.

En réponse, le chef de l'application de la SEC, Gurbir Grewal, s'est excusé pour la conduite du département, annonçant la nomination de nouveaux avocats et une formation obligatoire pour le personnel chargé de l'application de la loi.

Les avocats de DEBT Box ont demandé à la SEC de payer plus de 1.5 million de dollars d'honoraires et de coûts liés à l'affaire. À mesure que la situation évolue, l'examen minutieux de la manière dont la SEC a traité l'affaire DEBT Box s'intensifie, soulignant la nécessité de responsabilité et de transparence au sein de l'organisme de réglementation.

Visité 397 fois, 1 visite(s) aujourd'hui